samedi 7 janvier 2017

Cyclade 3: Paros

Cela fait encore un petit moment que je ne suis pas venue ici. Ma motivation semble revenue, que ce soit pour parler voyage ou recettes. Il étai temps...
Je vais finir de vous parler de mon voyage dans les cyclades, il me reste deux îles à vous présenter.
Nous avons passé quasiment une semaine dans celle d'aujourd'hui: Paros
Elle est très grande, et donc mérite qu'on y passe du temps. Mais à mon grand regret, elle revêt moins de charme qu'Amorgos.

Nous sommes arrivés l'après-midi et en avons profité pour nous reposer le reste de la journée. Le lendemain, on a visité tranquillou le sud de l'île, notamment Aliki, Agkeria, où nous avons déjeuné (chez Anemomilos), et nous sommes passés par les montagnes en allant vers Lefkes.




Aliki est un port de pêche, où nous avons croisé des poulpes en train de sécher. 


Le lendemain, nous avons randonné autour d'une ancienne carrière de marbre, non loin de Lefkes. Nous sommes passés chez un artisan, très bavard mais ne parlant pas l'anglais, qui sculpte des pièces dans ce beau marbre blanc.
Nous avons visité donc Lefkes et son église tout en marbre.







De là, pas très loin, vous pouvez monter à l'église st Antonios, juchée sur une colline, d'où la vue est magnifique.






Place maintenant à Parikia, ville principale de cette île, là où nous sommes arrivés par bateau. L'église ne ressemble à aucune autre, mais ses rues, bien que touristiques, sont tout de même bien blanches.



On y retrouve toujours des petits chats (trop mignooonnnssss!!).


Il faut absolument visiter Naoussa, ce que nous avons fait juste après, ville au bord de la mer, touristique donc, qui apparemment a des airs de st tropez. Moins bling bling, il y a quand même des restaurants, des boutiques mais elle garde un certains charme.






N'hésitez pas non plus à visiter l'île d'Antiparos, juste en face, où il y a une très belle grotte à visiter, ainsi que de très belles plages dans le sud.



Enfin, nous avons fait un baptême de plongée avec un club très sympa. Même si ce n'est pas très rassurant, ils mettent en confiance. Les fonds sont très très beaux même si ce n'était peut-être pas le meilleur spot. Il s'agit d'eurodivers.

Côté Pratique:

Comment y aller: Nous y avons été grâce au ferry depuis Amorgos. Etant donné que c'est une île assez grande, je pense qu'il y a pas mal de ferrys qui y arrive.

Où dormir: Nous sommes restés une semaine dans un logement entier avec airbnb ici

Où manger: Quelques restaurants à vous conseiller: 
-Le premier c'est Anna&Giorgos, non loin de Marpissa. Nous y avons mangé deux fois, il faut s'attendre à du monde le soir, avec beaucoup d'habitués. Nous y avons mangé les meilleurs côtelettes d'agneau de notre vie, cuites au barbecue. Un peu déçus par les viandes cuites à la broche, après avoir gouté celles au barbecue. Il est super sympa qui plus est.


-Le deuxième, c'est le restaurant Le Sud à Naoussa. C'est plus cher que les autres, mais nous avons eu une excellente cuisine française, malgré tout méditerranéenne. Le patron et le chef sont français et très sympathiques.


très bon vin grec, de la région macédoine

des samoussas gambas et légumes

calamars farcis

bar, ravioles et bisque de crevettes

cassolettes de la mer

mille feuilles fraises (desserts légèrement décevants après les entrées et les plats)


-Le troisième est kalokeri à Antiparos, restaurant/café où j'ai mangé des pâtes à l'encre de seiche, seiche moules et fenouil. Super bon, et la patronne, qui parle français, est super sympa.



-Enfin, je conseille les glaces S'cream à Naoussa, succulentes.

Les plages: 
-Agia Irini, au sud de Parikia
-Crique au sud d'Agio Georgios (petite chapelle juste à côté) sur AntiParos

jeudi 25 août 2016

Cyclades 2: Amorgos

Je vais à présent vous présenter mon île coup de coeur de ces vacances. Une île encore un peu sauvage, loin du tourisme, avec de magnifiques plages. Rien à voir avec la précédente île, on y est vraiment bien et la vie est cool.


Le trajet depuis Santorin dure un peu plus de 5h sur un bateau qui navigue lentement. Il fait beau, quoi de mieux...
On arrive au port de Katapola pour aller récupérer la voiture direction l'hôtel au nord de l'île. Sur la route, des chèvres qui y ont élues domicile.


Alors qu'y-a-t-il à voir sur cette île? Elle est principalement connue pour son monastère tout blanc, à flanc de falaise.



Ce monastère de Chozoviotissa est vraiment magnifique, avec une vue imprenable sur la mer. Il ne faut pas y aller en short, les femmes doivent porter une jupe et les hommes un pantalon. Ce monastère n'est pas très large, par contre tout en hauteur. On est accueilli en haut par un des moines qui nous offre du raki et des loukoums.




Mon village coup de coeur: Chora. Il s'agit de la capitale de l'île, en plein centre de celle-ci. Il y a peu de touristes, tout est en blanc et bleu, pleins de petites ruelles... On a été vraiment charmé par ce lieu.







Les quelques chats se prélassent à l'ombre, on en voit plein. 


On a une vue magnifique sur les moulins depuis la chapelle en haut de la petite colline (par contre il faut demander la clé à un des bars situé juste plus bas).





Nous en avons profité, dans la foulée, pour visiter Katapola le port. Hormis celui-ci, pas grand chose à voir.



Le jour suivant, nous avons pris direction le sud de l'île pour découvrir des paysages encore plus sauvage, des plages magnifiques et le bateau ayant servi au tournage du Grand bleu.


Vous pourrez découvrir une église Agios Georgios Valsamitis en parcourant un chemin de terre qui part sur la droite.




On découvre la plage de Mouros Bay, peu large mais plutôt tranquille avec une mer super belle. On aperçoit à droite de la photo des grottes que l'on peut visiter en nageant un peu.



On part ensuite pour la pointe sud de l'île vers Cape Pavlos. On arrive sur la plage de Pavlos, habitée par les chèvres. L'eau y est encore une fois magnifique, bleu et transparente. 

On souhaitait trouver l'épave ayant servi lors du tournage du film Le Grand Bleu. Il faut en fait trouver le petit chemin sur la droite avant d'arriver la plage, juste avant le chantier naval abandonné.





On déjeune dans un restaurant que je recommande, le Marouso à Arkesini. Les portions sont TRES généreuse.

On remonte vers la plage d'Agios Pavlos, où nous resterons à l'abri des transat, pour seulement 4 euros.





Le petit bateau vous emmène même sur le petit ilot en face pour être encore plus tranquille.






Je vous conseille de visiter les villages de Tholaria (où nous avons logé) et Langada, toutes deux situées au nord de l'île.










Côté Pratique:

Comment y aller: Nous y avons été grâce au ferry depuis Santorin. Elle est accessible depuis pas mal d'îles même si elle est moins touristique que d'autres.

Où dormir: Nous avons logé au Vigla Hotel à Tholaria. Il y a une piscine, un restaurant, les chambres sont très belles... 



Où manger: Le premier restaurant que je recommande est le Marousa à Arkesini dans le sud de l'île. Nous avons divinement bien mangé pour pas cher. Une salade grecque, une petit homard et des spaghettis à 9 euros. Les plats peuvent être mangés à 2 ou à 3 tellement les portions sont généreuses.

Nous avons mangé au restaurant de l'hôtel, bon mais plus cher que d'autres restaurants. C'est ici 
notamment que nous avons gouté au favas (fèves) d'Amorgos. Nous avons gouté au baklavas et au fameux yaourt grec et miel.



On conseille également le restaurant panoramia à Tholaria, malgré le service pas très aimable. Nous y avons mangé du mouton, du veau et au fromage farci.
Enfin, le restaurant Liotrivi à Chora où nous avons gouté au pasticcio, aux aubergines farcies. Le patron est en plus très sympa.


Bref, je recommande vraiment cette île. La vie est vraiment tranquille, les paysages magnifiques et les grecs très sympas. Voir les petites chèvres sur la route participe au charme.